Préambule:

Les parcs d’élevage peuvent s’étendre de 100, 200, 800, 1000, jusqu’à 5 000 m², où des milliers d’escargots sont élevés.

Les parcs d’élevage sont en pleine nature et toujours en extérieur.

Les héliciculteurs déplorent de plus en plus d’infestations de rongeurs dans leurs parcs. Ceux-ci consomment à la fois les escargots et les aliments, et ils occasionnent des dégâts sur les enceintes des parcs. Ces rongeurs peuvent également facilement pénétrer dans les parcs par leurs galeries.

Au regard des conditions d’élevage d’escargots, il est probable que les rongeurs concernés soient majoritairement des rats d’égout ( Rattus Norvegicus ).

La présence des rats implique:

  • Une consommation accrue des aliments d’élevage.
  • Une mortalité importante des escargots élevés ( jusqu’à 80% chez certains éleveurs ): les rats consomment l’escargot juvénile en intégralité, et l’hépatopancréas des escargots adultes, ce qui les tue.
  • Une impression de mauvaises conditions d’hygiène, lors des contrôles sanitaires effectués sur les élevages, et au regard des visiteurs lors de l’accueil sur les exploitations hélicicoles.
  • Le transfert de maladies et zoonoses sur les installations et les escargots.

Parc élevage

Parc d'élevage d'escargots     Parc escargots 2

 Image4

Image3

Image2

Image1

Contrôle des rongeurs en héliciculture:

Un protocole de gestion tout au long de l’année est ainsi proposé.

Le protocole de lutte  et la gamme de rodenticides répondent à une clientèle Grand Public ( utilisation sans certibiocide ).

Conditions d’application générales:

Comme dans tout élevage, il n’est pas possible d’avoir les appâts en présence directe des escargots. Les substances actives anticoagulantes ne sont pas toxiques pour les escargots, ceux-ci peuvent en consommer sans en ressentir les effets. Ils seront cependant porteurs des résidus.

Ainsi la préconisation de traitement impliquera:

  • La mise en place d’une barrière protectrice chimique autour des parcs.
  • La mise en place de pièges mécaniques dans les parcs.
  • Des mesures d’hygiène aux abords des parcs ( propreté, tonte à ras, etc… ).
  • L’obturation convenable, si nécessaire, des galeries existantes faites par les rats à l’intérieur et à l’extérieur des parcs.

Mise en place et calendrier de suivi:

  • Sur un parc d’élevage il sera préconisé une protection tout au long de l’année à l’aide d’appâts rodenticides:

1* Installer tous les 10 à 20 mètres, un poste d’appâtage sécurisé AEGIS COMPACT, spécialisé pour le contrôle  sécurisé des rats et la protection des appâts, comportant les appâts adaptés, en fonction de la période, tout au autour du parc d’élevage.

2* Installer tous les 10 à 15 mètres,  entre chaque allée de structures d’élevage (surfaces de collage et mangeoires), un piège AEGIS TRAP RATS, (en fonction de l’infestation), spécialisé pour le piégeage efficace et sécurisé des rats, sans utiliser d’appâts rodenticides.

3* Renforcer également la protection, des bâtiments de stockage d’aliments et les zones infestables, avec des postes AEGIS COMPACT tous les 10 à 20 mètres.

  • Pendant la période de vide sanitaire: en absence d’aliments et d’escargots, remplir les postes AEGIS COMPACT, avec 60 à 80 g de GENERATION BLOCK à base de 0.0025 % DIFETHIALONE  AMM N° FR – 2012 – 0514 ( entre 3 et 4 blocs de 20 g ),  pour maintenir la protection du site et réduire la propagation des rongeurs, avant l’installation des escargots. Remplacer les appâts toutes les semaines, si nécessaire.
  • Quinze jours avant la mise en parcs des escargots, et pendant toute la période d’élevage, remplir les postes AEGIS COMPACT, avec 100 g de GENERATION PAT’ à base de 0.0025 % DIFETHIALONE  AMM N° FR – 2012 – 0511 ( 10 sachets de 10 g ).
  • Vérifier la disponibilité des appâts toutes les semaines: en cas d’appâts consommés ou souillés, remplir à nouveau le poste de 100 g de GENERATION PAT’.
  • Si les appâts n’ont pas été consommés et ne sont pas dégradés par les intempéries, il est possible de ne les remplacer qu’au bout d’un mois.

A titre d’illustration du protocole, ci-dessous, le schéma décrit un exemple d’implantation type:

EXEMPLE PROTOCOLE

Remarques:

Les emplacements des postes d’appâtage et des pièges mécaniques ne doivent pas être figés dans l’espace!

En fonction de l’observation des lieux de passage effectifs des rongeurs, il faut replacer les postes et les pièges à proximité des passages constatés.

Coûts:

Exemple pour 1 parc de 1000 m² = 40 m longueur * 25 m largeur. Avec 1 bâtiment de stockage de 100 m².

Vide sanitaire du 01 Octobre ou 30 Avril = 7 mois.

Période d’élevage du 01 Mai au 30 Septembre = 5 mois.

Besoins en postes sécurisés:

  • 20 postes d’appâtage AEGIS COMPACT: 14 pour le parc d’élevage et 6 pour le bâtiment de stockage.
  • 9 pièges mécaniques AEGIS TRAP RATS.
  • Appâts GENERATION BLOCK:

4 blocs * 20 g * 20 postes * 7 mois = 11.2 Kg

  • Appâts GENERATION PAT’:

10 sachets * 10 g * 20 postes * 5 mois = 10 Kg

Budget:

Matériels, amortissables sur 5 ans: 324.73 € HT, soit 64.95 € HT par année

Consommables annuels: 224.23 € HT

Soit un total de 289.18 € HT par année.                    Plus TVA à 20 %.   

Sur la base d’un prix de vente de l’escargot vif sec de 4.50 € HT le Kg, le protocole de lutte « coûte » pour une saison un peu moins de 65 Kg d’escargots vifs!…

      

Laisser un commentaire