STRUCTURES DE COLLAGE ET MANGEOIRES EN PANNEAUX DE LIÈGE EXPANSÉ

PRIX DE VENTE : 9.50 € HT LA PLAQUE DE 0.50 m² FRANCO ELEVAGE

Les plaques en liège expansé s’utilisent comme structures de parcs, notamment pour les surfaces de collage et les mangeoires pour les escargots.

Une production Européenne d’origine Française et Portugaise, qui provient exclusivement des écorces des troncs des arbres chêne liège (1ères et 2èmes récoltes en majorité). Les structures, très légères, permettent une manipulation plus aisée, un stockage facilité, et une pose directe au sol simplifiée. De plus, les panneaux ont une durée de vie de plusieurs années sans aucun problème. C’est un support 100 % naturel, régulier, dur et imputrescible.

Grâce à un traitement thermique autoclave à haute température de 300 °C, les plaques de liège expansé résistent parfaitement à l’eau, aux insectes, aux bactéries et aux intempéries (froid, chaleur, sécheresse). Les panneaux sont assemblés avec la propre résine contenue dans le liège = la subérine. Sans aucun additif rajouté. Les structures sont robustes. Pour éviter la dispersion au vent, maintien possible au sol par des agrafes U 20 cm * 20 cm * 20 cm. Atout également non négligeable : ce matériau n'est pas consommé par les escargots !

Les dimensions optimales sont : 

- 1000 mm de longueur.

- 500 mm de largeur.

- 50 mm d’épaisseur.

- Densité = 105 à 125 Kg / m3.

- Poids d’1 plaque = 3 Kg environ.

- Bords droits.

- Certification Conforme à la Norme Européenne EN 13170.

Conditionnements :

- Paquets de 3 m² = 6 plaques * 1.00 m * 0.50 m.

- Expédition sur palettes filmées.

14 paquets par palette…. Soit 84 plaques… Soit 42 m² par palette.

Prix de vente : 9.50 € HT la plaque de 0.50 m² franco élevage (minimum de commande --> 1 palette complète : 84 panneaux). Pour des volumes importants, une dégressivité tarifaire intéressante est possible. Délai entre la commande confirmée et la livraison : 10 jours ouvrés minimum.

Avantages :

- Pouvoir isolant hyper efficace … Très bonne isolation thermique contre le froid et la chaleur.

- Légèreté… Manipulation facile.

- Solidité et rigidité.

- Régularité.

- Matériau incompressible.

- Absence d’impuretés.

- Absence d’insectes (fourmis et autres).

- Insensibles aux micro-organismes.

- Absence de bactéries.

- Imputrescible.

- Inodore.

- Inaltérable… Performances thermiques acquises définitivement.

- Étanchéité… Ne se gorge pas d’eau.

- Résistance aux intempéries : sécheresse, pluies abondantes, etc…

- Non consommable par les prédateurs : rongeurs.

- Stabilité dimensionnelle : dilatation quasiment nulle aux variations de température et d’humidité.

- Couleur gris noir… très bonne intégration paysagère.

- Durée de vie allongée.

- Stockage facilité en extérieur sur palettes.

- Aucune toxicité pour les escargots, contrairement aux planches de châtaignier et de chêne riches en tanin.

- Support davantage naturel que le styrodur ou le polystyrène qui casse facilement et s'effrite au soleil. Attention ! La poussière blanche se mélange à l'aliment et est consommée par les escargots ! 

- Intérêt esthétique et touristique… Agréable à l’œil, bonne perception par les consommateurs.

- Utilisable dans les élevages hélicicoles biologiques.

Inconvénients :

- Rinçage au jet d’eau recommandé avant l’utilisation des plaques « neuves », du fait d’un résidu noir issu du découpage des panneaux dans les blocs de liège expansé.

- Faible densité. Attention à la prise au vent

Le liège évite l'assèchement des escargots, car il crée une hygrométrie et un climat parfait, même en cas de très grandes chaleurs estivales.Le liège possède une forte inertie, avec un temps de déphasage entre le chaud et le froid supérieur à 12 heures en moyenne. C’est-à-dire qu’en plus de protéger parfaitement les escargots des froids printanier ou automnal, il les isole efficacement de la chaleur estivale.

L'humidité reste présente sous les panneaux en liège, l'estivation des escargots est donc réduite, vis à vis des essences de bois classiques.

L'aliment accroche plus et se maintient mieux que sur les autres bois. Les escargots mangent partout, ils sortent sur le dessus du panneau de liège. L’éleveur observe moins de pertes d'aliments.

Quand il pleut, il ne constate pas d'accumulation de boue sous les plaques en liège. Les excréments ne s'amassent ni plus ni moins que sous les autres supports. Pour le ramassage, les escargots se décollent plus facilement. La régularité des panneaux de liège permet de les récolter à la main dans des paniers ou des seaux plus aisément. Il n’est pas besoin de stocker les panneaux de liège à l'abri. Les plaques s'empilent facilement.

Les panneaux de liège expansé sont une technique nouvelle, donc l'héliciculteur doit adapter ses méthodes de travail et ses conceptions de parcs d'élevage extérieurs !

Actuellement, les structures en bois majoritairement utilisées sont considérées comme des consommables à renouveler plus ou moins régulièrement au fil des ans. Leur coût s'impute plutôt en charges opérationnelles annuelles. Les structures en liège expansé peuvent durer plusieurs années, voir même jusqu'à 40 ans. Elles peuvent donc s'amortir et se comptabiliser en charges de structures pluriannuelles. En face le coût d'achat immédiat, qui peut se considérer comme l'inconvénient, il faut surtout mettre les nombreux avantages du liège expansé pour l'escargot et pour l'héliciculteur.

La conduite des parcs est différente qu'en structures classiques. La gestion de la végétalisation des parcelles est déterminante pour la réussite de la croissance des escargots. Le chargement au m² doit être réduit : environ 150 escargots par m² de parc. Les plaques de liège sont déposées sur la végétation, afin que les escargots se collent dessous et que l'aliment soit distribué dessus. Cette nouvelle technique nécessite une très grande expérience et technicité de l'héliciculteur. Pour 100 m² utiles de parcs, il est préconisé entre 25 et 50 m² de plaques de liège environ.

Remarque : les arbres ne sont pas coupés, afin de récolter le liège. La durée de vie du chêne liège est d'environ 200 ans. Son écorce est récoltée tous les 9 à 10 ans environ. 

TOP